Noël aux Salomon, Croco au lagon…

voeux-2017-500

 

 

Il y a dix ans, Noël, (celui d’Enez) nous avait raconté une histoire effrayante. Un couple de sa connaissance avait mouillé dans les îles Salomon. Comme à son habitude l’homme avait plongé pour s’assurer de la tenue de son ancre. Au moment de remonter à bord sous les yeux de sa femme, il avait hurlé, s’était vainement débattu avant de disparaître sous les eaux dans un bouillonnement de sang . Un bon vrai mauvais scénario de film d’horreur… Quelques jours plus tard, les villageois vinrent prendre des nouvelles de ce bateau immobile, entamèrent des recherches et retrouvèrent les restes de l’homme dans une mangrove.

De là à dire que nous avions un à priori négatif vis à vis des îles Salomon, serait un peu exagéré…

 

La traversée depuis les Vanuatu s’est déroulée dans de relativement bonnes conditions avec tous les ingrédients habituels: Des frissons lors des premières 40 heures pendant lesquelles nous avons déboulés sans effort à une moyenne supérieure à 8 nœuds, Du spi les jours suivants quand le vent a faibli, une houle croisée pendant les 4 premiers jours afin que cette navigation ne devienne pas trop agréable, comme de coutume il y a eu un peu de casse pour pimenter nos mornes journées (rupture de la sous-barbe du bout-dehors), Une nuit blanche dans un son et lumière angoissant lorsque nous avons traversé un orage tropical de nuit, 37 Noeuds de vent dans un grain (superbement maîtrisé par l’équipage), un magnifique thazard pour le dîner, et une pluie diluvienne à l’arrivée.

Touchant les îles un vendredi 23 décembre en début d’après-midi, nous jugeons plus sage d’atteindre le lendemain du week-end qui s’annonce et qui, par un hasard extraordinaire se trouve être la veille du 24 décembre qui est lui même la veille du jour de Noël, pour aller faire les formalités d’entrée. Nous nous engageons dans le lagon dans l’optique de nous trouver un petit coin de paradis où le père Noël pourra nous trouver aisément. Les filles ont anticipé l’arrivée au mouillage et ont sorti le sapin en plastique, les boules et les décorations qu’elles commencent à installer dans le cockpit.

La traversée du lagon n’est pas évident, le ciel est couvert, il y a une mauvaise visibilité et le lagon n’est pas cartographié. Heureusement en utilisant les images satellites, nous arrivons à progresser sereinement. Nous arrivons près de l’endroit où nous avons décidé de mouiller. J’aperçois à 100m un drôle de tronc d’arbre qui flotte et qui a un comportement bizarre…

C’est à ce moment que nous sommes hélés par 2 pêcheurs dans leurs pirogues creusées dans des troncs. Nous nous approchons d’eux. Ils croyaient que nous voulions aller à l’Hotel que l’on aperçoit au loin et voulaient nous prévenir que ce n’était pas le bon chemin. Je les rassure, les remercie et leur demande si il y a des crocodiles par ici. Ma question les fait rire, « Bien sûr que non, il n’y a pas de crocodiles dans cette partie du lagon! » (En anglais dans la version originale). Cela me rassure par rapport au tronc bizarre que j’avais repéré un peu plus haut.

C’est à ce moment que le rire du pêcheur se fige, il ouvre des yeux exorbités et crie « Crocodile, crocodile! » en montrant mon tronc…

 

Lundi 26 décembre.

Le père Noël est passé, le confit et le foie gras sont digérés, nous nous rendons à Noro pour faire les formalités d’entrées. En débarquant avec Alice (Les fonctionnaires sont toujours plus coopératifs en présence d’enfants) je remarque qu’il y a peu d’activité.

Le poste de police est juste en face de nous. Je m’y rend pour demander où se trouvent les services de l’immigration, douanes, biosécurité etc… Les policiers sont en train de jouer aux fléchettes dans un petit Fare potee. Ils ont une mimique ennuyée, ils essaient en vain de contacter les différents fonctionnaires et finissent par m’informer que le 26 décembre est férié aux Salomon et qu’il faudra faire les démarches le lendemain. Puis nous emmènent dans leur fourgonnette jusqu’à un distributeur automatique pour y retirer de l’argent.

 

Mardi 27 décembre,

L’officier de l’immigration nous appelle depuis le rivage. Je le rejoins pour remplir les papiers… en 2 exemplaires car, s’il a bien une photocopieuse, il n’a pas de toner pour la faire fonctionner.

Une fois les formalités effectuées et nos passeport tamponnés, je le questionne sur la douane. C’est marrant, il a la même mimique ennuyée que les policiers de la veille… et il m’explique que le 27 décembre est également un jour férié aux Salomon… Il serait préférable que je voie la douane… le lendemain!

 

Mercredi 28 décembre.

Je me rends vers 10h30 au bureau de la douane qui se trouve au bout d’un chemin au milieu de la nature. Devant le bâtiment se trouve un homme qui téléphone, c’est l’officier de la douane. Cela fait 2 heures (la douane ouvre à 8h00) qu’il essaie de contacter son chef, qui n’est toujours pas arrivé et qui a les clefs des bureaux… Après réflexion il me suggère de venir l’après-midi… Après 13h30.

 

Normalement, le 1 janvier 2016 sera un jour férié car il tombe un dimanche. Le 2 et le 3 janvier le seront-ils également?

Et les crocodiles, que font-ils pendant les jours fériés?

Les rumeurs du trampoline

« Born to fish » 9 janvier 2017

Malgré une vie de pécheurs, il faut avouer que nous faisons de piètres pêcheurs lorsqu’il s’agit de mettre les lignes à l’eau. C’est pourquoi afin d’améliorer l’ordinaire nous avons décidé de nous tourner vers la religion en acquérant une représentation de Kesoko, le dieu de la pêche des îles Salomon.

L’idole et nos dévotions semblent efficaces. Dès le lendemain nous avons ramené un petit bonito et cassé une ligne, preuve que les poissons se ré-intéressent à nous!

Un an de plus qu’elle n’avait l’année dernière! 4 janvier 2017

Mercredi 4 janvier 2017!

Alice fête ces 5 ans. Le compte à rebours avait commencé depuis … au moins un mois. Au menu poisson du lagon grillé, Gateau au chocolat et pluies diluviennes entre les éclaircies!

De la bonne éducation des enfants… 3 décembre 2016

En voyant sa mère se préparer un café, Alice nous déclare:  » Papa il pense qu’à la bière, Maman elle pense qu’au café et nous on pense qu’au champagne! »

sans commentaires…

 

Dernière position connue

Cliquez sur la carte pour vous déplacer. Utilisez la molette pour zoomer/dézoomer. Vous pouvez cliquer sur les icones de la carte

Cliquez ici pour voir la carte en grand dans un nouvel onglet.

Pour avoir des nouvelles sur votre boîte mail :

Nos précédents éditos

  • 06/06/2017
  • 07/05/2017
  • 05/02/2017
  • 28/12/2016
  • 02/12/2016
  • 03/11/2016
  • 06/10/2016
  • 04/09/2016
  • 30/08/2016
  • 11/08/2016
  • 22/07/2016

Nombre de Milles parcourus : 9010